Grève de la faim, on fait rien ? Ben, non.

Le mardi 13 juillet 2021, à Liège, des gens se sont rassemblés en soutien à la grève de la faim entamée le 23 mai par plusieurs centaines de sans-papiers dans l’Église du Béguinage à Bruxelles.

D’habitude, je publie mes images le jour même, mais je ne l’ai pas fait cette fois, à regret. Puis il y a eu les inondations dans l’Est du pays. Le moment était passé, une publication sur ce rassemblement ou la problématique de la régularisation des sans-papiers serait passée totalement inaperçue face au reste de l’actualité. J’ai donc décidé de publier ces images aujourd’hui, 21 juillet, jour de la fête nationale de notre beau pays qu’est la Belgique.

La fête nationale, jour dont l’essence est de nous rappeler nos valeurs, parmi lesquelles la solidarité, qui semble se détacher de plus en plus du reste, comme emportée par la crue sécuritaire et identitaire qui s’abat sur l’Europe depuis des années. La fête nationale, une occasion de nous rassembler et communément nous regarder dans la glace, de voir à quel point notre vivre ensemble, notre solidarité, et notre accueil sont bien plus sélectifs que nous ne voulons l’admettre.

D’habitude, j’accompagne mes images d’un texte (le plus) factuel et sourcé (possible), mais pas cette fois. Je suis écœuré. Non pas que je m’éveille à la réalité des inégalités, mais plutôt que je ne peux juste plus l’encaisser.

Alors que des hommes et des femmes, mu•e•s par le désespoir de ne pouvoir enfin stabiliser leur situation, sont en grève de la faim depuis plus d’un mois, que certain•e•s risquent de mourir dans la capitale de l’Europe et de ses putains de droit de l’Homme à la con qu’apparemment personne en a rien à battre, la classe politique continue à jouer sa mascarade. Iels ont fuit la guerre, la destruction, traversé des épreuves dont on n’a même pas la moindre idée, et certain•e•s vont peut-être trouver la mort dans notre belle capitale pour un papier.

À cause de notre système lent, lourd et inhumain, maintenu par… nous. Un système qui perdure grâce à nous tou•te•s et à notre inaction. Parce qu’il nous arrange bien finalement ce système, on dirait. Sinon on ferait quelque chose pour le changer, non ?

Bonne fête nationale !

Addendum :

  1. Il y a une pétition : https://www.wearebelgiumtoo.be/
  2. Depuis le 16 juillet, certain•e•s sont entré•e•s en grève de la soif.
  3. Sammy Mahdi, Theo Franken, même combat ¯\_(ツ)_/¯

Partage et droit d'auteur

Ces photographies sont mises à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution — Pas d’utilisation commerciale — Pas de modification 4.0 international.

Vous pouvez utiliser ces photographies pour illustrer vos articles en lien avec le sujet. Vous ne pouvez par contre pas utiliser ces photos pour faire de la promotion commerciale. Vous ne pouvez pas modifier ces images, et vous devez toujours mentionner mon nom (© Karl Delandsheere).

Un lien pointant vers ce site est apprécié, de même qu’une notification de publication.

Plus d’informations quant à la politique de droit d’auteur de ce site.

Les autorisations allant au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues sur demande uniquement.

Des choses se passent…

Dernières publications.

Grève de la faim, on fait rien ? Ben, non.

Le mardi 13 juillet 2021, à Liège, des gens se sont rassemblés en soutien à la grève de la faim entamée le 23 mai par plusieurs centaines de sans-papiers dans l’Église du Béguinage à Bruxelles.