Inondations de Liège, juillet 2021

Il y a un an tout juste, l’est de la Belgique a subi des inondations d’une violence encore inhabituelle dans cette région. Plusieurs jours de fortes pluie, des sols trop secs qui ne conservent plus l’eau, défaut de prévoyance, … il n’en a pas fallu plus pour plonger la province dans le chaos.

À Liège, les habitants du centre sont passés tout près de la catastrophe. Le débit de la Meuse a atteint plus de 10x la normale sans que celle-ci ne déborde.

En amont et aux abords de l’Ourthe, ça ne s’est pas aussi bien passé. En témoignent les palettes de matériaux de chantier ou les remorques dérivant au milieu des branchages et des arbres cassés. L’eau emporte tout sur son passage, y compris des plaques de béton arrachées des ponts.

Et puis en remontant l’Ourthe, j’arrive à l’entrée de la rue Garde-Dieu dans Fragnée. Une petite rue en cuvette prise entre l’Ourthe et la Meuse, dans laquelle s’entassaient les voitures. Plus loin, la rue Vaudrée à Angleur, engloutie jusqu’au premier étage des maisons. Puis l’autoroute E25 fermée, plusieurs des tunnels étant complètement sous eau.

Mais ce dont je me souviendrai le plus, c’est l’odeur du mazout omniprésente à cause des citernes emportées par le courant.

Partage et droit d'auteur

Ces photographies sont publiées exclusivement dans le but d’illustrer mon travail. Tous les droits sont réservés.

Plus d’informations quant à la politique de droit d’auteur de ce site.

Des choses se passent…

Dernières publications.

Inondations de Liège, juillet 2021

La pandémie de COVID-19 fait rage dans nos villes. Parmi les signes qui ne trompent pas, nos trottoirs jonchés de masques et gants. Extrait d’un travail documentaire en cours.

Grève de la faim, on fait rien ? Ben, non.

Le mardi 13 juillet 2021, à Liège, des gens se sont rassemblés en soutien à la grève de la faim entamée le 23 mai par plusieurs centaines de sans-papiers dans l’Église du Béguinage à Bruxelles.