Mais qui est donc
Karl Delandsheere ?

Mais oui, qui suis-je ?

Salut, moi
c'est Karl.

On ne peut pas dire que je sois tombé dans la photo « quand j’étais petit ». Je devais avoir 22 ans quand j’ai pris en main mon premier vrai appareil. Un Olympus OM-10, celui de ma maman.

Pendant plusieurs années, j’ai pris une photo par ci, une photo par là, sans trop me préoccuper de l’appareil ni de ce que j’en faisais.

Et puis un jour, tout a changé…

« Tout a changé ? Oui, tout ! »

J'ai commencé à voyager.

Un photomaton à Vienne. Il est stylé, non ?

Alors j’ai pris goût à photographier tout ce qui m’intéressait parce qu’ainsi je pouvais partager ce que je voyais, plus facilement qu’avec des mots.

Et puis avec Frédérique, on a lancé Yummy Planet, notre blog de voyage.

Depuis, je ne quitte plus la maison sans un appareil à la main, prêt à capturer une lumière fugace, une ombre, une texture.

 

Un photomaton à Vienne. Il est stylé, non ?

Éthique, responsable et sans concession.

Je photographie mon quotidien, mais pas que.

Le 2 décembre 2018 à Bruxelles, nous étions plus de 65000 à demander une justice climatique.

Je documente mon quotidien et j’essaie d’en faire sens.

Ma photographie reflète mes convictions, sans mise en scène, sans artifice et sans filtre.

Je mets mes yeux et mon appareil photo au service de ceux qui œuvrent à la création d’un monde éthique et responsable, peu importe leur manière de transmettre ces valeurs.

Je sais, c’est classe.

Ask me anything!

Je vous dis tout.

01.

Des photographes qui m'inspirent ?

On peut clairement y passer la journée mais si on veut faire ça vite et bien : Koudelka, Gruyaert et Salgado.

Mais franchement, j’en découvre tous les jours.

02.

Mon appareil fétiche ?

Pour le moment, c’est mon Leica M10. Il est petit et discret, performant et jamais dans le chemin lorsque je veux capturer une scène.

Il y a aussi le Rollei 2.8F, pour le plaisir, et mes Olympus OM1 et OM10.

03.

Et sinon, est-ce que j'ai un vrai métier ?

Ouch, dur. Je pensais que photographe était un vrai métier… Mais ça tombe bien, je suis aussi infographiste et développeur web !

04.

Si je ne pouvais garder qu'une seule focale ?

Sans hésiter, 35mm. C’est la focale la plus polyvalente pour mon utilisation.

Je crée 90% de mes images, que ce soit en photo ou en vidéo, avec un 35mm, donc je pourrais vivre sans les autres focales ;).